logo
accueil rencontres catalogue trouver contacter liens
gravures sur mythes les messagers le cromlec'h assoupi fragments du journal d'Orphée

Auteur : Kornelius Corax - Illustrateur : Violaine Fayolle (gravures sur bois)

13 reproductions de gravures sur bois autour de textes alliant réflexion et humour autour de la religion chrétienne et de grandes firgures gothiques de la littérature : Frankenstein, Jekyll, Dorian Gray, Dracula, le Golem, Melmoth, Jack l’éventreur, Carmilla, Von Bek...
72 pages - format 21 x 27 cm - 30 euros - parution février 2012 - ISBN : 978-2-9540123-0-8

α

Bon, nous avons tous compris que Dieu est mort au XIXème siècle, quelque part entre la naissance de Frankenstein et la mort de Dracula. Il a été assassiné, même si quelques bonnes âmes positivistes ont cherché à camoufler le meurtre en suicide. Face à ce carnage il n'y a guère d'autre issue que de chercher le vrai coupable, le plus malin, le vrai Malin.
L'apôtre Jean disait qu'« Au commencement était le Verbe ». Il est probable qu'il ait eu raison : au commencement de l'histoire de la Création il y a bien le Verbe. Goethe lui répondit qu'« Au commencement était l'action ». Et au commencement de l'histoire du désenchantement de Faust il y a bien l'action. Mais entre les deux, au commencement de l'histoire de l'homme, il y a la Chute, celle qui a précipité Samaël, le Poison de Dieu, parmi les hommes.
C'est pour cela que sentant la fin de Son règne approcher, le Malin a inspiré quelques prophètes pour qu'ils donnent au monde de nouveaux apôtres. Notre affaire se déroule donc au cours d'un banquet, un repas de roi où sont attablés douze convives avec leur hôte. Chacun vient délivrer un message et justifier de son score dans l'affrontement ultime entre le Créateur et son Ange déchu. L'heure des comptes a sonné et qu'importe que le combat ait été ou non truqué. L'enjeu ? L'homme, la science, la foi, la vérité, le bien, le mal, Dieu. Rien que ça.
Ces étranges messagers ne sont pas là de leur plein gré, ils ont été convoqués, arrachés à d'autres histoires, enrôlés dans une aventure qui ne les concerne peut-être pas. Mais ils n'ont pas le choix.
Les orphelins postmodernes ont cherché des consolations chez Krishna, Bouddha ou Gaia avec de pathétiques désillusions à la clef. Alors ne cherchez plus la Lumière chez des gourous New Age, suivez le chemin le plus direct, celui tracé par ces apôtres. Il vous mènera en douze étapes jusqu'au banquet de Samaël. Invitez-vous. Vous y trouverez un Maître. Mais attention, il y a un traître !

Editions Kutkha - maison d’édition indépendante de beaux livres et livres d’art - tous droits réservés - 2016